23/06/2015

COUCOU MES AMI(E)S

BONJOUR

et oui je m'en vais en détente pour quelques jours après beaucoup de perturbations

l'opération de ma fille et les grosses frayeurs qu'elle nous a fait encore cette semaine !!! mais bon grâce a DIEU cela devrait aller et j'y crois

l'agression gratuite a la sortie du lycée de mon petit fils CERRONE avec ses copains a coup de matraque par des !!!!!!! pas la peine de vous faire un dessein lui et deux autres sans tirent pas trop mal un autre plus sérieusement touché la jeune fille elle n'a rien eu

je vous disais donc que je m'en vais je vous laisse encore les clefs

je ne vous oublie pas soyez certain soyez gentils ne m'oubliez pas non plus MERCI

A BIENTÔT MON AMITIE VOUS RESTE

DANY

6549422602589xr1u1exjt5.gif

9.52.jpg

6549422602589xr1u1exjt5.gif

8pcckm4p.gif

0bfcc48b.gif

 

 

01:30 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook

19/06/2015

Georges de SCUDERY 1601 / 1667


L'été

Environné de feux, et couvert de lumière,
Tu sors de l'Océan, Astre de l'Univers ;
Et des premiers rayons, de ta clarté première,
Tu m'échauffes l'esprit, et m'inspires ces Vers.

Tu brilles de splendeur ; tu brûles toutes choses ;
Les Vallons les plus frais, en vain t'ont résisté
Tu fais languir les Lis ; tu fais mourir les Roses ;
Et la Neige est fondue, aux chaleurs de l'Été.

L'air est étincelant ; la terre est desséchée ;
La Palme la plus fière, a la tête penchée ;
Le Laurier le plus vert, résiste vainement

Tout fume ; tout périt ; par la céleste flamme ;
Mais la plus vive ardeur d'un tel embrasement,
M'incommode bien moins que celle de mon âme.

 

images (8).jpg

url.jpg694.jpg

images (8).jpg

url.jpg357.jpg

images (8).jpg

url.jpg975.jpg

signature_53.gif

 

01:18 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook

15/06/2015

Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)

MERCI A TOUTES LES PERSONNES QUI SONT PASSEES  REGULIEREMENT PRENDRE DES NOUVELLES DE MA FILLE SOIT PAR MAIL SOIT SUR MON BLOG   J'ESPERE QUE NOUS ALLONS VAINCRE CETTE POURRITURE DE CRABE NOIR J'ESPERE AUSSI QUE DIEU NOUS LÂCHERA PAS JE LE SAIS     BISOUS POUR VOUS

81052873n2.gif


Je ne sais plus, je ne veux plus

 

Je ne sais plus d'où naissait ma colère ;
Il a parlé... ses torts sont disparus ;
Ses yeux priaient, sa bouche voulait plaire :
Où fuyais-tu, ma timide colère ?
Je ne sais plus.

Je ne veux plus regarder ce que j'aime ;
Dès qu'il sourit tous mes pleurs sont perdus ;
En vain, par force ou par douceur suprême,
L'amour et lui veulent encor que j'aime ;
Je ne veux plus.

Je ne sais plus le fuir en son absence,
Tous mes serments alors sont superflus.
Sans me trahir, j'ai bravé sa présence ;
Mais sans mourir supporter son absence,
Je ne sais plus !

4ba968a1.gif

6.72.jpg

4ba968a1.gif

prevert_thumb.jpg

4ba968a1.gif

!cid_001701c9747a$08069110$0200a8c0@danieleds8il6k.gif

01:49 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook

07/06/2015

JE M'ABSENTE jusqu'au 14 JUIN

BONJOUR MES AMI(E)S

cette semaine je ne serais pas sur mon blog je n'ai pas la tête a ça vous pouvez me comprendre je pense

ma fille JANIE ma petite fleur doit subir une intervention chirurgicale assez importante et surtout délicate  et je préfère être a sa disposition et pouvoir être libre de mes mouvements

je dois aussi m'occuper de mon petit fils et aussi bien entendu des animaux

voila vous savez tout

JE VOUS EMBRASSE TRES FORT

ET JE VOUS DIS A BIENTÔT

MERCI D 'ÊTRE LA

14111707432218404912711014.gif

lo3.jpg

 

01:38 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook

03/06/2015

José Maria de HEREDIA 1842 / 1905


Fleurs de feu

Bien des siècles depuis les siècles du Chaos,
La flamme par torrents jaillit de ce cratère,
Et le panache igné du volcan solitaire
Flamba plus haut encor que les Chimborazos.

Nul bruit n'éveille plus la cime sans échos.
Où la cendre pleuvait l'oiseau se désaltère ;
Le sol est immobile et le sang de la Terre,
La lave, en se figeant, lui laissa le repos.

Pourtant, suprême effort de l'antique incendie,
A l'orle de la gueule à jamais refroidie,
Éclatant à travers les rocs pulvérisés,

Comme un coup de tonnerre au milieu du silence,
Dans le poudroiement d'or du pollen qu'elle lance
S'épanouit la fleur des cactus embrasés.

6dd86112.gif

url.jpg91.jpg

6dd86112.gif

url.jpg948.jpg

6dd86112.gif

url.jpg964.jpg

6dd86112.gif

21.13.jpg25.jpg

 

02:12 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook