25/02/2015

Abbé Guillaume de CHAULIEU 1757

A MADAME D   

Ces fleurs s'en vont trouver l'objet charmant
Sur qui d'amour tout le bonheur je fonde
Si ce bouquet donner d'amour profonde,
C'est te donner toute la terre ronde
Comme l'a dit très bien maître Clément 1
Jouis, Iris, de l'empire du monde,
Dont tu faisais déjà tout l'ornement
Car bouquet onc plus amoureusement
Ne fut donné, depuis le doux moment
Qu'on fit sortir l'autre Vénus de l'onde.

574620fleu2.gif

13.44.jpg

574620fleu2.gif

34-1 (1).jpg

574620fleu2.gif

20141108_150719.jpeg

574620fleu2.gif

56ff2d5e.png23.png



01:55 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook

20/02/2015

Anna de NOAILLES

L'ARDEUR

 

Rire ou pleurer, mais que le coeur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu’à l’extase
La force vive ou la langueur.

Avoir la douleur ou la joie,
Pourvu que le coeur soit profond
Comme un arbre où des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;

S’en aller pensant ou rêvant,
Mais que le coeur donne sa sève
Et que l’âme chante et se lève
Comme une vague dans le vent.

Que le coeur s’éclaire ou se voile,
Qu’il soit sombre ou vif tour à tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les étoiles…

574620fleu2.gif

9.49.jpg

574620fleu2.gif

11.25.jpg

574620fleu2.gif

1365713945960758.jpg

574620fleu2.gif

2lthqowc.gif

 

01:38 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook

15/02/2015

Paul de BOURGET 1852 / 1935

ROMANCE

 

L'âme évaporée et souffrante,
L'âme douce, l'âme odorante
Des lis divins que j'ai cueillis
Dans le jardin de ta pensée,
Où donc les vents l'ont-ils chassée,
Cette âme adorable des lis ?

N'est-il plus un parfum qui reste
De la suavité leste
Des jours où tu m'enveloppais
D'une vapeur surnaturelle
Faite d'espoir, d'amour fidèle
De béatitude et de paix ?

e36cce73.gif

28.63.jpg

 

 

e36cce73.gif

 

images.jpg91.jpg

e36cce73.gif

 

images.jpg97.jpg

e36cce73.gif

0931ca92.gif

 

01:43 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (33) |  Facebook

10/02/2015

CHARLES JULIET / FATA MORGANA

 

 

Que comprendre

Comment rendre compte

Parfois c'est le dégoût

La détresse

Cette fureur du sang

Parce que tout avorte

Que chaque effort est vain

Que rien n'échappe à la faux

Ou parfois

C'est cette vénération cette joie

Jubilante cette suffocante

Lumière

Et chaque visage m'émeut

Alors jusqu'aux larmes .

4ba968a1.gif

8.64 (1).jpg

4ba968a1.gif

33.20.jpg

4ba968a1.gif

iq0gwl6y.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01:51 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook

07/02/2015

BONJOUR MES AMI(E)S

CE PETIT MESSAGE

ce petit message pour vous dire que je serai en pause jusqu'au mercredi 11 FEVRIER 

nous partons pour un long weekend dans l'Aude je vais voir mes petits enfants ceux de mon fils et puis voir ou en est la construction de sa nouvelle maison et balader j'espère qu'il ne fera pas trop mauvais temps 

MARINE vient d'avoir 11 ans donc on fêtera son anniversaire quand a mon petit AURELIEN lui c'est au mois de Mars là j'ai le temps de voir venir et sans doute d'y retourner enfin je l'espère

BONNE JOURNEE

JE VOUS EMBRASSE TOUS TRES FORT

JE PENSE A VOUS COMME J'ESPERE VOUS PENSEREZ A MOI

 

DANY

48822104_2220240wahglo4wam.gif

 

 

lo2.jpg

0931ca92.gif

 

01:10 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook

05/02/2015

Gérard De NERVAL 1808 / 1855

FANTAISIE

Il est un air pour qui je donnerais
Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber,
Un air très vieux, languissant et funèbre,
Qui pour moi seul a des charmes secrets.

Or, chaque fois que je viens à l’entendre,
De deux cents ans mon âme rajeunit :
C’est sous Louis treize ; et je crois voir s’étendre
Un coteau vert, que le couchant jaunit,

Puis un château de brique à coins de pierre,
Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,
Ceint de grands parcs, avec une rivière
Baignant ses pieds, qui coule entre des fleurs ;

Puis une dame, à sa haute fenêtre,
Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens,
Que, dans une autre existence peut-être,
J’ai déjà vue… - et dont je me souviens !

3sta7kyj.gif

images.jpg72.jpg

 

3sta7kyj.gif

images.jpg68.jpg

3sta7kyj.gif

 

15412373-jeune-femme-victorienne.jpg

3sta7kyj.gif

 

signature_17.gif

 

 

01:35 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook