30/12/2013

BONNE ANNEE 2014

BONNE ANNEE ET BONNE SANTE 

Le temps passe, les années filent. Quand une nouvelle année commence, on se demande toujours si elle apportera la paix et le bonheur à chacun... Fermez les yeux et faites un voeu !

0696e074.gif

 

" Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre cœur. "
: Victor Hugo-

0696e074.gif

 
 
Il n'est aucune chose qui aille plus vite que les années. "
: Léonard de Vinci

0696e074.gif

 

"Chaque année, le rossignol revêt des plumes neuves, mais il garde sa chanson."

Frédéric Mistral,

0696e074.gif

 
BONJOUR A VOUS
que vous dire de plus nous voila encore au seuil d'une nouvelle année tant et tant de personnes se languissaient d'être en l'an 2000 mais cela fait déjà 14 ans que cette année est passée et qu'avons nous de plus ou de moins ??? qui n'a pas eu un vrai bonheur dans sa vie ???  qui n'a pas perdu un être cher au cours de ces années ??? mas c'est ainsi l'humain se langui toujours et toujours c'est le propre de chacun d'entre nous donc je ne fais pas exception je vous rassure
alors mes chers ami(e)s j'espère être encore avec vous et ceci  pendant de belles années a venir nous partagerons encore nos joies et nos chagrins aussi en espérant tout de même que le bonheur de nous tous primera
ce n'est pas de la grande littérature mais c'est dit avec tout mon coeur et ceux qui me connaisse savent parfaitement que je souhaite réellement le bonheur de chacun d'entre vous
MERCI D'ÊTRE LA
BONNE ANNEE 2014 A BIENTÔT

0696e074.gif

008.jpg22.jpg

 

 

01:08 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (60) |  Facebook

24/12/2013

C'EST NOËL SUIS HEUREUSE

                          NOËL


Le ciel est noir, la terre est blanche

Le ciel est noir, la terre est blanche ;
Cloches, carillonnez gaîment !
Jésus est né ; la Vierge penche
Sur lui son visage charmant.

Pas de courtines festonnées
Pour préserver l’enfant du froid,
Rien que des toiles d’araignées
Qui pendent des poutres du toit.

Il tremble sur la paille fraîche,
Ce cher petit enfant Jésus,
Et pour l’échauffer dans sa crèche
L’âne et le bœuf soufflent dessus.

La neige au chaume coud ses franges,
Mais sur le toit s’ouvre le ciel
Et, tout en blanc, le chœur des anges
Chante aux bergers : « Noël ! Noël ! »

Théophile Gautier

3xrl6paf.gif

 

1585508160.3.jpg

3xrl6paf.gif

8782eca7.gif

3xrl6paf.gif

noel-17.jpg

 

14239166.gif

images.jpg74.jpg


01:10 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (47) |  Facebook

21/12/2013

Anna de NOAILLES

L'ARDEUR

 

 Rire ou pleurer, mais que le coeur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu’à l’extase
La force vive ou la langueur.

Avoir la douleur ou la joie,
Pourvu que le coeur soit profond
Comme un arbre où des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;

S’en aller pensant ou rêvant,
Mais que le coeur donne sa sève
Et que l’âme chante et se lève
Comme une vague dans le vent.

Que le coeur s’éclaire ou se voile,
Qu’il soit sombre ou vif tour à tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les étoiles…

barre-120.gif

010.5.jpg

barre-110.gif

9.17.jpg

barre-120.gif

engbypym.jpg

barre-110.gif

dany11.gif

 


01:08 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (26) |  Facebook

18/12/2013

RENEE VIVIEN 1877 / 1909

LES YEUX GRIS

 

Le charme de tes yeux sans couleur ni lumière

Me prend étrangement ; il se fait triste et tard,

Et, perdu sous le pli de ta pâle paupière,

Dans l'ombre de tes cils sommeille ton regard .

 

J'interroge longtemps tes stagnantes prunelles .

Elles ont le néant du soir et de l'hiver

Et des tombeaux : j'y vois les limbes éternelles,

L'infini lamentable et terne de la mer .

 

Rien ne survit en toi, pas même un rêve tendre .

Tout s'éteint dans tes yeux sans âme et sans reflet,

Comme dans un foyer de silence et de cendre ...

Et l'heure est monotone ainsi qu'un chapelet .

 

Parmi l'accablement du morne paysage,

Un froid mépris me prend des vivants et des forts ...

J-ai trouvé dans tes yeux la paix sinistre et sage

Et la mort qu'on respire à rêver près des morts .

9e591ee5.gif

yeux_gris_2.jpg

9e591ee5.gif

254369996.gif

9e591ee5.gif

88.png

9e591ee5.gif

E6qaoq5W3G-N9gg8y2p5PjcCdCQ.gif

01:37 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook

15/12/2013

Paul ELUARD 1895 / 1952

JE T'AIME

 

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues

Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu

Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud

Pour la neige qui fond pour les premières fleurs

Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas

Je t'aime pour aimer .

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'aime pas

 

Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu

Sans toi je ne vois rien qu'une étendue déserte

Entre autrefois et aujourd'hui

Il y a eu toutes ces morts que j'ai franchies sur de la paille

Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir

Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie

Comme on oublie

 

Je t'aime pour ta sagesse qui n'est pas la mienne

Pour la santé

Je t'aime contre tout ce qui n'est qu'illusion

Pour ce coeur immortel que je ne détiens pas

Tu crois être le doute et tu n'es que raison

Tu es le grand soleil qui me monte à la tête

Quand je suis sûr de moi .

0barre18.gif

140f483a.gif

0barre18.gif

ea742096.gif

0barre18.gif

dany13.gif

01:52 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook

12/12/2013

Paul VERLAINE

NEVERMORE

 

Souvenir, souvenir, que me veux tu ? L'automne

Faisait voler la grive à travers l'ait atone,

Et le soleil dardait un rayon monotone

Sur le bois jaunissant où la bise détone .

 

Nous étions seul à seule et marchions en rêvant,

Elle et moi, les cheveux et la pensée au vent .

Soudain, tournant vers moi son regard émouvant :

"" Quel fut ton plus beau jour ? ""  fit sa voix d'or vivant,

 

Sa voix douce et sonore, au frais timbre angélique .

Un sourire discret lui donna la réplique,

Et baisai sa main blanche, dévotement .

 

_Ah ! les premières fleurs, qu'elles sont parfumées !

Et qu'il bruit avec un murmure charmant

Le premier oui qui sort de lèvres bien-aimées !

 

3xrl6paf.gif

4av0xcto.jpg

3xrl6paf.gif

1d4192af.jpg

3xrl6paf.gif

5d9380b0.jpg

3xrl6paf.gif

ksnkiqw8.gif

01:43 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook

09/12/2013

Marie-Catherine-Hortense de VILLEDIEU 1632 / 1683

JOUISSANCE

 

Aujourd'hui, dans tes bras, j'ai demeuré pâmée,

Aujourd'hui, cher TIRSIS, ton amoureuse ardeur

Triomphe impunément de toute ma pudeur

Et je cède aux transports dont mon âme est charmée .

 

Ta flamme et ton respect m'ont enfin désarmée ;

Dans nos embrassements, je mets tout mon bonheur

Et je ne connais plus de vertu ni d'honneur

Puisque j'aime TIRSIS et que je suis aimée .

 

Ô vous, faibles esprits, qui ne connaissez pas

Les plaisirs les plus doux que l'on goûte ici-bas,

Apprenez les transports dont mon âme est ravie !

 

Une douce langueur m'ôte le sentiment,

Je meurs entre les bras de mon fidèle amant,

Et c'est dans cette mort que je trouve la vie .

9e591ee5.gif

1fjisjnq.jpg

9e591ee5.gif

1c2db0f9.jpg

9e591ee5.gif

6308.jpg

9e591ee5.gif

c9gsf5pd.gif

 

01:10 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (32) |  Facebook