31/08/2013

GERARD DE NERVAL 1808 / 1855

LES PAPILLONS

De toutes les belles choses
Qui vous manquent en hiver,
Qu'aimez-vous mieux ?
- Moi, les roses;
- Moi, l'aspect d'un beau pré vert;
- Moi, la moisson blondissante,
Chevelure des sillons;
- Moi, le rossignol qui chante;
- Et moi, les beaux papillons.
Le papillon, fleur sans tige
Qui voltige,
Que l'on cueille en un réseau;
Dans la nature infinie,
Harmonie
Entre la plante et l'oiseau.

ase9nv4y.gif

8899c2c0.gif

ase9nv4y.gif

331dc507.jpg

ase9nv4y.gif

bloggif_4c1205b6cc307.gif

 

 

01:10 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook

28/08/2013

TRISTAN CORBIERE 1867 / 1920


Fleur d'art.

Sonnet.

Oui – Quel art jaloux dans Ta fine histoire !
Quels bibelots chers ! – Un bout de sonnet,
Un coeur gravé dans ta manière noire,
Des traits de canif à coups de stylet. –

Tout fier mon coeur porte à la boutonnière
Que tu lui taillas, un petit bouquet
D'immortelle rouge – Encor ta manière –
C'est du sang en fleur. Souvenir coquet.

Allons, pas de pleurs à notre mémoire !
– C'est la mâle-mort de l'amour ici –
Foin du myosotis, vieux sachet d'armoire !

Double femme, va !... Qu'un âne te braie !
Si tu n'étais fausse, eh serais-tu vraie ?...
L'amour est un duel : – Bien touché ! Merci.

barre-110.gif

23.7.jpg

barre-110.gif

p4.2.jpg

barre-110.gif

dany1.gif





01:35 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook

25/08/2013

CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE 1804 / 1869

Premier amour.

Printemps, que me veux-tu ? pourquoi ce doux sourire,
Ces fleurs dans tes cheveux et ces boutons naissants ?
Pourquoi dans les bosquets cette voix qui soupire,
Et du soleil d'avril ces rayons caressants ?

Printemps si beau, ta vue attriste ma jeunesse ;
De biens évanouis tu parles à mon coeur ;
Et d'un bonheur prochain ta riante promesse
M'apporte un long regret de mon premier bonheur.

Un seul être pour moi remplissait la nature ;
En ses yeux je puisais la vie et l'avenir ;
Au souffle harmonieux de sa voix calme et pure,
Vers un plus frais matin je croyais rajeunir.

Ô combien je l'aimais ! et c'était en silence !
De son front virginal arrosé de pudeur,
De sa bouche où nageait tant d'heureuse indolence,
Mon souffle aurait terni l'éclatante candeur.

Par instants j'espérais. Bonne autant qu'ingénue,
Elle me consolait du sort trop inhumain ;
Je l'avais vue un jour rougir à ma venue,
Et sa main par hasard avait touché ma main.

528195ef0535809236.gif

443155a3.png

528195ef0535809236.gif

120611090618918383.jpg

528195ef0535809236.gif

signature_129.gif






01:29 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook

22/08/2013

GERARD DE NERVAL 1808 / 1855

Romance.

Ah ! sous une feinte allégresse
Ne nous cache pas ta douleur !
Tu plais autant par ta tristesse
Que par ton sourire enchanteur
À travers la vapeur légère
L'Aurore ainsi charme les yeux ;
Et, belle en sa pâle lumière,
La nuit, Phœbé charme les cieux.

Qui te voit, muette et pensive,
Seule rêver le long du jour,
Te prend pour la vierge naïve
Qui soupire un premier amour ;
Oubliant l'auguste couronne
Qui ceint tes superbes cheveux,
À ses transports il s'abandonne,
Et sent d'amour les premiers feux !

7c51a0a2.gif3.gif

7c51a0a2.gif

7c51a0a2.gif

cdbf8ef1.gif



01:26 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook

18/08/2013

UNE AUTRE PETITE ESCAPADE

BONJOUR MES AMI(E)S si vous lisez ce billet c'est que tout se passe bien et que je vous laisse encore les clefs pour quelques jours en espérant que vous serez là a mon retour le 22 AOÛT 

avec cette fois j'espère de très bons yeux (( les deux RIREEEEEE ))

BONNE JOURNEE

PLEINS DE BISOUS A TOUS


voir plus bas

0barre18.gif

16.7.jpg25.jpg

BON VOUS AVEZ TROUVEZ ??? je ne vais plus ressembler a çe petit toutou RIREEEEE enfin je l'espère quoique ??? on verra

th.jpg

je vous l'accorde c'est un peu trop fort mais j'ai trouvé cette photo géniale alors je n'ai pas résisté BISOUS

b8d01254.jpg

 

 


01:10 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook

14/08/2013

THOMAS DYLAN poète que m'a fait connaître HECATE (( merci ))

ELLE DANSAIT

 

Elle dansait – silence enveloppé de lumière

Brume dans une clarté de lune ;

Une musique qui charmait la vue

Mais l’oreille, étrangère.

               

Un enchantement, une fée vêtue

D’un mouvement – doux comme le sommeil ;

Ellipse de toutes les joies

Somme de toutes les larmes.

             

Sa forme : l’esprit d’un poète,

Toutes-sensations !

Elle – substance du vent,

Profil d’une pensée lyrique ;

             

Un être, parmi les choses terrestres

- Abandonné par le ciel ;

A travers le temps, sur les ailes de lumière

Vers l’illimité !

6c5e83cd507e.gif

image0011.jpg2.jpg

6c5e83cd507e.gif

artfichier_269913_303474_201111171314321.gif

6c5e83cd507e.gif

58.2.jpg

6c5e83cd507e.gif

!cid_007f01c970e3$70785070$0200a8c0@danieleds8il6k.gif

 

01:05 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (27) |  Facebook

11/08/2013

CHARLES BAUDELAIRE (1821-1867)

"L'homme et la mer"

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

9158c0f0.gif

eekfc4t4.jpg

9158c0f0.gif

636eed88.jpg

9158c0f0.gif

ef200e06.jpg

9158c0f0.gif

!cid_010601c9911f$0cf55c30$0100a8c0@danieleds8il6k.gif



  

01:25 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook