28/07/2013

ROBERT DESNOS 1900/1945

 CORPS ET BIEN

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité

Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant

Et de baiser sur cette bouche la naissance

De la voix qui m'est chère ??

 

J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués

En étreignant ton ombre

A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas

Au contour de ton corps, peut-être.

Et que, devant l'appparence réelle de ce qui me hante

Et me gouverne depuis des jours et des années,

Je deviendrais une ombre sans doute.

O balances sentimentales.

 

J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps

Sans doute que je m'éveille.

Je dors debout, le corps exposé

A toutes les apparences de la vie

Et de l'amour et toi, le seul

Qui compte aujourd'hui pour moi,

Je pourrais moins toucher ton front

Et tes lèvres que les premières lèvres

Et le premier front venu.

 

J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé,

Couché avec ton fantôme

Qu'il ne me reste plus peut-être,

Et pourtant, qu'a être fantôme

Parmi les fantômes et plus ombre

Cent fois que l'ombre qui se promène

Et se promènera allègrement

Sur le cadran solaire de ta vie

0f2e0d1f.gif

a135a2a3.jpg

 

0f2e0d1f.gif

1fjisjnq.jpg

0f2e0d1f.gif

amants.jpg

0f2e0d1f.gif

20.30.jpg

 

01:00 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

18/07/2013

ALPHONSE DE LAMARTINE (1790-1869)

"Le papillon"

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S'enivrer de parfums, de lumière et d'azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!

7c51a0a2.gif

37be3a70.JPG

7c51a0a2.gif

1f52dceb.jpg

7c51a0a2.gif

2a8a522e.jpg

7c51a0a2.gif

cdbf8ef1.gif

 

 

01:22 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook

16/07/2013

SUIS LA !!!!!!!!!!!!!!!!!

BONJOUR A VOUS

et bien me voila plus vite que prévu pourquoi ???? bonne question ce matin prète a partir 8 h 30 la clinique me téléphone  un incident technique est survenu dans la salle d'opération et le chirurgien n'a pas voulu prendre le risque de m'opérer donc lui partant en vacances après demain je suis donc obligée d'attendre et l'opération de mon autre oeil le gauche est reportée au 18 AOUT voila c'est comme ça inutile de vous dire combien j'enrage !!!!!!!!!!   mais je n'ai pas le choix que de subir 

BONNE SOIREE A TOUS

JE VOUS FAIS PLEINS DE BISOUS

0e6acfda.gif

 

c2aa9fb2.png

cinpdnm2.jpg


04:00 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook

11/07/2013

THEOPHILE GAUTIER 1811 / 1872


Le pot de fleurs

Parfois un enfant trouve une petite graine
Et tout d'abord, charmé de ses vives couleurs,
Pour la planter il prend un pot de porcelaine
Orné de dragons bleus et de bizarres fleurs.

Il s'en va. La racine en couleuvres s'allonge,
Sort de terre, fleurit et devient arbrisseau ;
Chaque jour, plus avant, son pied chevelu plonge,
Tant qu'il fasse éclater le ventre du vaisseau.

L'enfant revient ; surpris, il voit la plante grasse
Sur les débris du pot brandir ses verts poignards ;
Il la veut arracher, mais la tige est tenace ;
Il s'obstine, et ses doigts s'ensanglantent aux dards.

Ainsi germa l'amour dans mon âme surprise ;
Je croyais ne semer qu'une fleur de printemps :
C'est un grand aloès dont la racine brise
Le pot de porcelaine aux dessins éclatants.

c707494a.gif

dc4258ce.jpg

c707494a.gif

gad746j9.jpg

c707494a.gif

bl7.jpg

c707494a.gif

be1ddd3b.jpg  2.jpg

01:08 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook

09/07/2013

JOACHIM DU BELLAY (1522-1560)

JE VIS L'OISEAU QUE LE SOLEIL CONTEMPLE

 



Je vis l'oiseau qui le soleil contemple
D'un faible vol au ciel s'aventurer,
Et peu à peu ses ailes assurer,
Suivant encor le maternel exemple.
Je le vis croître, et d'un voler plus ample
Des plus hauts monts la hauteur mesurer,
Percer la nue, et ses ailes tirer
Jusqu'au lieu où des dieux est le temple.
Là se perdit : puis soudain je l'ai vu
Rouant par l'air en tourbillon de feu,
Tout enflammé sur la plaine descendre.
Je vis son corps en poudre tout réduit,
Et vis l'oiseau, qui la lumière fuit,
Comme un vermet renaître de sa cendre.

0_57a05_3875e9e0_L-jpg.gif

a8.jpg

0_57a05_3875e9e0_L-jpg.gif

bxp35962.jpg

0_57a05_3875e9e0_L-jpg.gif

9b575d9c.gif.jpg

0_57a05_3875e9e0_L-jpg.gif

25 DECEMBRE 2009 007.jpg 2.jpg6.jpg

 

01:20 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook

06/07/2013

UNE PETITE ESCAPADE

BONJOUR MES AMI(E)S

Je vous laisse les clefs pour quatre jours jusqu'au 10 JUILLET le temps de subir une petite intervention chirurgicale pas grave je vous rassure

mais vous pouvez me laisser un commentaire se serrait très sympa de votre part

PLEINS DE BISOUS POUR VOUS TOUS

0barre18.gif

16.7.jpg25.jpg


01:05 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook

02/07/2013

Didier COLOMBAN

Nos âmes sombres volaient dans le ciel
Le printemps est venu mon hirondelle
Mon dieu qu'il est bon d'être heureux
Nos coeurs au chaud près de ce feu.

Tant de réconfort dans ton doux sourire...
Ta voix, ton corps appellent au plaisir
Ce plaisir intense qui ne s'achète pas
Mais qui se sème et se cultive pas à pas

Imaginer ton visage ivre de bonheur
Après la jouissance de nos deux corps
Eprouver ce sentiment d'amour fusionnel
Le seul qui un instant nous rend éternels

Ma belle, ton être tout entier est gracieux
Tel un diamant pur devant mes yeux
Un sortilège merveilleux nous entoure
Celui là se résume en un mot : Amour

0barre18.gif

artfichier_269913_303474_201111171314321.gif

0barre18.gif

40222c16.jpg

0barre18.gif

66c47d86.gif25.gif

0barre18.gif

cdbf8ef1.gif



01:05 Écrit par DANY | Lien permanent | Commentaires (37) |  Facebook